Michel Tremblay et Molière au palmarès du grand rendez-vous du Théâtre amateur romand !

Dimanche soir 26 septembre, le Festival de Théâtre de Chisaz s’est achevé en apothéose avec le spectacle Les belles-soeurs de Michel Tremblay, présenté par La Catillon de Gruyères, spectacle qui remporte le Grand Prix du festival à l’unanimité du jury. A l’issue de ces deux week-ends de spectacles en la salle de Chisaz à Crissier, les organisateurs tirent un bilan extrêmement positif, tant au niveau artistique qu’en matière d’affluence du public.

chisaz2010-grandprix-catillon



clos-bernon-precieuses-5
Après les succès du Théâtre Sans Gage de Saignelégier en 2006 et des Tréteaux de Cossonay en 2008, c’est donc une troupe fribourgeoise qui inscrit son nom au palmarès de la manifestation. Les Gruyériens de La Catillon ont remporté le Grand Prix du Festival, édition 2010, grâce à leur interprétation en tous points remarquable des Belles-soeurs, une pièce de Michel Tremblay. Les quatorze comédiennes de la compagnie fribourgeoise, sous la direction de leur metteur en scène Sylviane Tille, ont su nous faire découvrir l’univers de cet auteur québécois qui, dans ce texte, nous dresse un portrait à la fois réaliste et poétique du Québec des années soixante. Cette production a conquis du même coup les suffrages d’un jury qui avait eu pourtant fort à faire pour départager les six spectacles en lice sur la base d’une série de critères allant de la mise en scène à l’interprétation, en passant par la scénographie et la technique.
chisaz2010-gta-terroreste
Autre spectacle récompensé, Les précieuses ridicules, de Molière, présenté par le Théâtre du Clos-Bernon de Courtelary/BE et mis en scène par Guy Delafontaine, qui obtient le Prix Théâdrama. Cette comédie a été distinguée pour le remarquable travail effectué sur le jeu et sur la mise en scène.
chisaz2010-ttt-toctoc

Artistiquement, les organisateurs tirent un bilan très positif. Les compagnies engagées dans le festival ont prouvé une fois encore la qualité et la diversité d’un théâtre amateur romand qui, de plus en plus, s’investit dans des textes et des projets exigeants. D’autre part, les troupes se sont plues à souligner la qualité de l’accueil proposé par les organisateurs du Festival de Théâtre de Chisaz.
Des maux sans lendemain par L'Arbanel 





Grande satisfaction également du côté du public qui a confirmé l’attrait grandissant du festival. Plus de mille spectateurs, dont un grand nombre d’abonnés, ont fréquenté les gradins de la salle de Chisaz à Crissier lors des six soirées de la manifestation entre le 17 et le 26 septembre. L’édition 2010 du festival confirme ainsi le succès enregistré lors des éditions 2006 et 2008, un succès qui démontre l’attrait du public romand pour le théâtre d’amateurs, un art populaire florissant susceptible d’attirer des spectateurs des quatre coins de Suisse romande.
chisaz2010-trabli-air_de_famille
Initié en 1994 par la commune de Crissier, la Fédération Suisse des Sociétés Théâtrales d’Amateurs (FSSTA), la Société de développement de Crissier et l’association Théâdrama, le Festival de Théâtre de Chisaz est devenu indéniablement une manifestation incontournable dans le domaine du théâtre d’amateurs. D’ores et déjà les organisateurs planchent sur la 10e édition qui se déroulera en 2012. Ce jubilé sera fêté comme il se doit avec une programmation étoffée et une création originale. Rendez-vous est donc donné dans deux ans pour le 10e Festival de Théâtre de Chisaz qui se voudra plus que jamais le reflet du dynamisme du théâtre amateur romand.

chisaz2010-prixtheadrama-closbernon

 

 

Crissier, 26 septembre 2010

Voir les photos de la 9e édition du festival